NOTRE ÉQUIPE

L’Association pour la Qualité de l'Information Médicale, créée en 2000, est constituée d'individualités aux compétences variées et complémentaires issues de l'univers de la Santé (médecin, pharmacien, experts de l'industrie du médicament et experts du management de la qualité) et toutes partagent la même volonté de mettre au centre de leur réflexion, de leur démarche et de leurs propositions, l’indispensable exigence de qualité dans l'information médicale délivrée aux professionnels de santé pour améliorer le Service Médical Rendu à leurs patients.

Co-fondateurs

Marie-Noëlle NAYEL

Présidente

Philippe DI PIETRO​

Secrétaire général

Martine HOCHENEDEL

Responsable des opérations

François BERTEAUX

Responsable Stratégie

Jean-François GILLET

Consultant Management de la qualité

Dr Bruno LAIGUILLON

Directeur des études 

Équipe opérationnelle

Comité Scientifique

Il constitue une opportunité pour proposer des alternatives aux questions posées par la relation entre les entreprises du médicament et les professionnels de santé, visant à sauvegarder les intérêts spécifiques des parties et, avant tout, celles des patients.

Le mot du Président

Professeur Gilles POTEL

" La période que nous traversons, marquée douloureusement par une tendance exponentielle au « bashing », rend plus que jamais nécessaire le retour à la raison dans de nombreux domaines. La dégradation exponentielle depuis une vingtaine d’années des relations entre l’industrie pharmaceutique et les usagers (et y compris de nombreux médecins) justifie largement le combat mené par l’AQIM. Comment rétablir la confiance entre les médecins et l’industrie du médicament, durablement mise à mal par de nombreux scandales (Médiator, Dépakine…) ? Sans préjuger des décisions de justice concernant ces terribles épisodes, force est de reconnaître que les torts sont probablement largement partagés entre industriels, médecins et agences d’enregistrement…

Mon parcours personnel (43 ans d’activité en CHU comme interne puis praticien hospitalier puis comme chef de service des urgences et Professeur de Thérapeutique) m’a convaincu du caractère indispensable d’une saine collaboration avec les représentants de l’industrie du médicament. L’idée de l’interdiction de tout dialogue intelligent entre les producteurs de médicaments et les prescripteurs m’est toujours apparue comme aussi iconoclaste qu’une éventuelle interdiction de ce dialogue entre les ingénieurs de la SNCF et les fabricants de trains, ou entre les pilotes d’Airbus et Airbus industrie.

En se tenant à égale distance d’une naïveté coupable comme d’un complotisme obsessionnel, l’AQIM a toujours cherché à proposer un mode de relations basé sur le respect (et l’acquisition) des indispensables compétences scientifiques qui seules permettent d’avancer sur le bon usage du médicament et le respect de toutes les recommandations émanant des sociétés savantes.

Le chemin sera probablement encore long avant de rétablir cette indispensable confiance. L’éthique de nos métiers doit demeurer (ou devenir, ou redevenir) au cœur de nos exercices respectifs.

C’est là toute l’ambition de l’AQIM. "

© AQIM 2020 - Mentions légales

- Blog - analyse

  • LinkedIn AQIM